Claude Closky

Douze mille trois cent vingt et un
08.12 – 27.01.2018
Avec l’aide du Département de la Drôme dans le cadre
de la Dotation Animations Evénements.
En résonance avec la Biennale de Lyon 2017.

L’exposition Douze mille trois cent vingt et un est un projet inédit de Claude Closky réalisé pour art3, composé de six nouvelles œuvres. L’ensemble propose une réflexion sur l’usage des images, leur production et leur consommation. Il met en scène des nombres, des dessins et des photographies qui renvoient à notre usage des médias, et à travers eux aux questions de croissances et de décroissances. L’artiste reprend des signes et des comportements communs qu’il réorganise, met en boucle et accumule, entre autres, pour dévoiler la mécanique interne à la production des images-marchandises.

Claude Closky, né en 1963, vit et travaille à Paris.
www.sittes.net/

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

Mario Santamaria

Exposition
Show me a ghost | 23.11- 30. 11. 2017 |
L’exposition est ouverte du jeudi au samedi et du mardi au jeudi de 14:00 à 18:00.
En partenariat avec l’ESAD •Grenoble •Valence
 
La résidence croisée art3  | Homesession Barcelone bénéficie du soutien de
 la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Generalitat de Catalunya.

«Un monde 24/7 produit un semblant d’équivalence entre ce qui existe et ce qui est immédiatement disponible, accessible ou utilisable. Le spectral est toujours, d’une certaine manière, une intrusion, ou une disruption du présent par quelque chose qui se situe hors du temps, par des fantômes de ce qui n’a pas été détruit par la modernité, ceux de victimes qui ne sauraient être oubliées, ceux d’émancipations inabouties»
Jonathan Crary. 24/7 Le capitalisme à l’assaut du sommeil. éd. La Découverte, 2014.
Le travail de Mario Santamaria s’inscrit dans une série d’oeuvres photographiques développée depuis plusieurs années, basée sur l’image et sa représentation ou son absence. L’artiste se concentre sur les principaux réseaux sociaux qui intègrent des algorithmes de reconnaissance d’images capables d’identifier des objets et d’apprendre avec le temps, tout en devenant un grand centre d’extraction de données associées à nos contenus. Les descriptions proposées par les utilisateurs sont très éloignées des capacités de ces algorithmes à interpréter ces informations. Cette double vie des images reste cachée dans la boîte noire de nos interfaces mais elle fait partie du réel informatif dans lequel nous évoluons.
Show me a ghost (Montre-moi un fantôme) est un projet photographique qui documente l’incapacité de l’algorithme de Facebook à détecter la représentation d’un fantôme. Une proposition sur l’état invisible de l’image numérique et la capacité humaine à se focaliser sur des images visuelles les yeux fermés.
 
Vues de l’exposition Show me a ghost.
Mario Santamaría, né à Burgos en 1985, vit et travaille à Barcelone.
www.mariosantamaria.net
Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

art3 | Programme de résidences

Appel à candidature en direction des artistes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes
art3 a initié cette résidence en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart. Elle favorise la rencontre d’un contexte de travail différent et donne l’occasion de produire une exposition et une édition en lien avec la structure d’accueil. Un artiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes réside trois à Stuttgart, un artiste allemand séjourne la même durée à Valence.
2017-appel-candidature-stuttgart

La résidence a lieu dans la cadre du programme d’échanges destiné à des artistes plasticiens entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Ministerium für Wissenschaft, Forschung und Kunst Baden-Württemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.

Publié dans Archives des expositions | Laisser un commentaire

Julie Sas

Exposition
Cas de figures | 14.09 – 11.11. 2017 | Du mercredi au samedi de 14h à 18h |  Entrée libre

 


Vue de l’exposition Cas de Figures (installation sonore & édition ; rideaux peints, sons). Photos Thierry Chassepoux

Edition Julie Sas, Cas de figures, 2017 ; 8p. n/b
cas-de-figures-sas

 

 

À la croisée de l’installation, de l’écriture et de la performance, la pratique artistique de Julie Sas agence des espaces et des situations autour de jeux de sens, de normes et d’identités qui démontrent une tension avec certaines données langagières ou sociales. Ses récentes installations mettent en scène des corps engagés dans des situations codifiées, en lien notamment avec la production de discours publics, des formes de représentation de soi et des exercices de citation.

Julie Sas (1990, Paris), vit et travaille à Paris. Diplômée de la HEAD-Genève, son travail a été présenté entre autre au Centre d’art contemporain Genève, au Palais de Tokyo, à la librairie Yvon Lambert, à la Villa Bernasconi et au Salon Jeune Création. Elle est l’auteur de Notes de la rédaction, publié en 2017 aux éditions Héros-Limite et Head-Genève. Lauréate des prix « New Heads BNP Paribas Foundation Art Awards 2015 » et « Coup de coeur d’Yvon Lambert » (décerné dans le cadre de l’exposition Jeune Création 2013), elle est accueillie en résidence au Centre d’Art Contemporain Genève ainsi qu’à Air Berlin Alexanderplatz à Berlin. En 2018, elle participe au « Fellowship Program for Art and Theory » à la Künstlerhaus Büchsenhausen (Autriche). Depuis janvier 2017, elle est membre de The Cheapest University, école expérimentale créée par des artistes, en résidence au Carreau du Temple à Paris en 2017.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

art3 | Programme de résidences

Résidence croisée art3 Valence | Homesession Barcelone
Antonin Horquin artiste de la Région Auvergne-Rhônes-Alpes sera en résidence à Barcelone de novembre à décembre 2017.
Mario Santamaria sera en résidence à art3 d’octobre à novembre 2017.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

Lisa Mühleisen

Exposition
Watch Paint Dry | 09.06 – 29.07. 2017 | du mercredi au samedi de 14h à 18h | entrée libre.


Vues de Watch Paint Dry. Installation 2017 ; 4 plaques de contreplaqué, 250 x 122 cm chaque ; 20%, néon, 14 x 31 cm – photos Thierry Chassepoux.


The shape of Things to Come XI
2017
2017-feuilledesalle-mühleisen

Lisa Mühleisen née en 1986, vit et travaille à Stuttgart.
Elle est représentée par Parotta Contemporary Art, Stuttgart.
Plus d’infos
Résidence 2016

L’artiste a bénéficié du programme d’échanges destiné à des artistes plasticiens entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Ministerium für Wissenschaft, Forschung und Kunst Baden-Württemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.

 

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

art3 | Programme de résidences

Résidence croisée art3 Valence | Homesession Barcelone
Appel à candidature en direction des artistes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes
art3 a initié cette résidence en partenariat avec Homesession, lieu de diffusion et de résidence à Barcelone et a comme objectif de favoriser la mobilité des artistes et de faciliter la connaissance et les relations avec la réalité artistique de chaque territoire.  Un artiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes séjourne deux mois à Barcelone et à un artiste catalan réside la même durée à Valence.
Période de résidence à Barcelone :
de novembre à décembre 2017
Période de résidence à Valence :
d’octobre à novembre 2017

Résidence Valence | Stuttgart
Robert Steng | artiste allemand est en résidence de mai à juillet.

http://www.robertsteng.de/

L’artiste bénéficie du programme d’échanges destiné à des artistes plasticiens entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Ministerium für Wissenschaft, Forschung und Kunst Baden-Württemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

Ana Manso

Exposition
Two Suns, Two Sons | 25.03 – 13.05. 2017 | du mercredi au samedi de 14h à 18h | entrée libre.

Ana Manso, née en 1984 au Portugal, vit et travaille à Porto et Lisbonne. Elle est représentée par Galerie Pedro Cera / Galleria Umberto Di Marino.
http://anamanso.net/
2017-Ana-Manso-Texte-E.nabeyrat

Vues de l’exposition Two Suns, Two Sons, d’Ana Manso – pastels et cire – photos Thierry Chassepoux

 

 

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

art3 | Programme de résidences

Résidence croisée art3 Valence | Stuttgart
Amandine Rué,
Some kind of a monster est une exposition et une publication, le 04 mai à l’Institut français de Stuttgart.


Johann Rivat est en résidence à Stuttgart de février à avril 2017.
Joahnn Rivat participe à l’exposition collective « rendez-vous » qui aura lieu au CAFA Museum de Pékin, du 11 avril au 3 mai 2017. A cette occasion, en plus des peintures, sera montrée la série de 16 dessins: « Verrückte Tiere », réalisée pendant sa résidence à Stuttgart accueilli à la Kunststiftung Baden-Württemberg.
http://museum.cafa.com.cn/en/Upcoming

Robert Steng est accueilli en résidence à art3 de mai à juillet 2017.

La résidence est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Land du Bade-Wurtemberg. En partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Laisser un commentaire

Affiches 30 ans | Julia Gorostidi, Quartzite, Quartzite

Exposition
Julia Gorostidi
, Quartzite/Quartzite | 23.02 – 11.03-2017 | dans le cadre du programme de résidences croisées art3 / Homesession Barcelone soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Généralitat de Catalunya.


Vue de la vidéo Quartzite/Quartzite de Julia Gorostidi. (vidéo,  2017, 10mn, couleur, son). photo J. Gorostidi

Quartzite/Quartzite, développé lors de sa résidence à art3, se compose d’une vidéo et d’un dialogue écrit. Le texte qui accompagne la vidéo de Julia Gorostidi,
2017-feuilledesalle-gorostidi

________________

AFFICHES 30 ans
15.02 – 08.03- 2017 |16 affiches réalisées par le studio de design graphique My Name is Wendy, pour les 30 ans d’art3 | Espace public de la ville de Valence | En collaboration avec la Ville de Valence.
L’ensemble des affiches.


Quelques affiches dans le centre ville de Valence.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2017 | Un commentaire

art3 | Programme de résidences

art3 | Programme international de résidences

Sarah Bahr, La beauté part, les hectares restent
Vernissage : Samstag (ab 18 Uhr) mit Performance (20 Uhr) 14. und 15. Januar 2017, Ebene 0, Züblinparkhaus, Lazarettstr. 5, 70182 Stuttgart.
Cette exposition a été réalisée à l’issue du séjour de Sarah Bahr à Stuttgart en 2015 (Kunststiftung Baden-Württemberg), dans le cadre du programme d’échanges destiné à des artistes plasticiens entre le Land du Bade-Wurtemberg et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, organisé par l’ Institut français de Stuttgart en partenariat avec art3, Valence.

Résidence croisée art3 Valence | Homesession Barcelone

JULIA GOROSTIDI, artiste établie à Barcelone, est accueillie à art3 en décembre et janvier.
Le temps de la recherche donnera lieu à la restitution d’un projet en février.

BENJAMIN COLLET, artiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes est actuellement accueilli par Homesession à Barcelone.
Dans le cadre du programme de résidence croisée Art3 (Valence, Fr.) / HomeSession (Barcelone) et suite à sa résidence de recherche et de production au sein d’HomeSession,
vernissage samedi 17 décembre de 12h00 à 19h00 à HomeSession
Des coupes empruntées de paysages sur les épaules.
Conquistadores de lo inútil, comme une petite musique de déplacements.

La résidence est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, par la Généralité de Catalogne et la Mairie de Barcelone.


 

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Benjamin Bronni

Exposition
Topviews
| 07.10.2016 – 21.01. 2017 | du mercredi au samedi de 14h à 18h | Entrée libre.

A cette occasion, nous publions Topviews, éd. art3

Benjamin Bronni est né en 1985 à Nürtingen. Il vit et travaille à Stuttgart
Il est représenté par Parrota Contemporary Art, Stuttgart.
Entretien

L’artiste a bénéficié du programme d’échanges destiné à des artistes plasticiens entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Ministerium für Wissenschaft, Forschung und Kunst Baden-Württemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.


Vues de l’exposition TOPVIEWS – photos Thierry Chassepoux

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Campagne de soutien – Support Us

 

art3 a 30 ans | A cette occasion, nous produisons une série d’affiches, réalisée par le studio My Name is Wendy. At this occasion, we produce a series of posters made by the studio My Name is Wendy.


© Studio My Name is Wendy, art3

Affiche 16 – My Name Is Wendy
Tirage giclée print, émulation pantone, papier couché 180 gr
Giclee Print, pantone coverage, matt paper 180gr
80 x 60 cm = 60€ | 118,9 x 84,1 cm = 80€ Tirage limité à 20 exemplaires Up to 20 copies (frais de port inclus en France Shipping costs included in France). To order posters contact[at]art-3.org
__

art3 a 30 ans | Je souhaite adhérer à art3 pour un an. I would like to become member of art3 for 1 year.
Adhésion individuelle
individual member 20€ : contact[at]art-3.org

Les 16 affiches ont été conçues à partir d’un même module graphique répété.
Cette production est l’intervention d’une forme dans un processus de duplicata, de déplacement et de prolifération jusqu’à l’épuisement.
 Des couches régulières sur le mode de l’ajout et du retrait implantent de micros écarts de densité, de transparence, à la fois sur la fond et la forme. Ce principe met en scène un module de « hantise » et engendre une temporalité dans la succession des surfaces. My Name Is Wendy

Affiche 01 | Affiche 02

Affiche 03 | Affiche 04


Affiche 05 | Affiche 06

Affiche 07 | Affiche 08

Affiche 09 | Affiche 10

Affiche 11 | Affiche 12

Affiche 13 | Affiche 14


Affiche 15

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Résidence art3 Valence | Stuttgart

PROGRAMME INTERNATIONAL DE RÉSIDENCES

JOHANN RIVAT, artiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sera accueilli par l’Institut français  à Stuttgart de février à avril 2017.

Ce programme d’échange permet chaque année à deux artistes de bénéficier d’une bourse de séjour et une bourse de production.
Un(e) artiste allemand(e) vient résider à art3, un(e) artiste français(e) séjourne à Stuttgart accueilli(e) par l’Institut français de Stuttgart.
La résidence donne lieu au financement d’un projet en collaboration avec la structure d’accueil.
La résidence est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Land Bade-Wurtemberg, en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

tere optimiste

Exposition
23.09 – 19.11. 2016 | du mercredi au samedi de 14h à 18h | Entrée libre.
L’exposition sera fermée samedi 05 novembre.


Duality, sérigraphie, 84 x 60 cm © Tere Recarens, art3, captures éditions – 30€

Conversation avec Tere Recarens, Frédéric Oyharçabal
Tere optimiste_art3_conversation


Tere Recarens est née en 1967 en Espagne. Elle vit et travaille à Berlin. Elle est représentée par la galerie Anne Barault, Paris.

 

 

Vues de l’exposition de Tere Recarens, tere optimiste – photos Thierry Chassepoux

 

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Résidence croisée art3 Valence | Homesession Barcelone

art3 en partenariat avec Homesession, propose une résidence avec comme objectif de favoriser la mobilité des artistes et de faciliter la connaissance et les relations avec la réalité artistique de chaque territoire. Un projet sera réalisé en fin de résidence.
BENJAMIN COLLET, artiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sera accueilli par Homesession à Barcelone de novembre à décembre 2016.
JULIA GOROSTIDI, artiste établie à Barcelone, sera accueillie à art3 la même période.
Les artistes qui ont bénéficié de ce programme sont Lola Gonzàlez, Laura Llaneli, Luke James.

Residencia cruzada art3 Valence | Homesession Barcelone
art3 y homesession colaboran en un programa de residencia el objetivo del cual es favorecer la movilidad de los artistas y fomentar el conocimiento y las relaciones entre sus respectivos contextos artísticos. Se realiza un proyecto al final de cada residencia.
BENJAMIN COLLET, artista de la región Auvergne-Rhône-Alpes, efectuará su residencia en Homesession, Barcelona, de noviembre a diciembre 2016.
Web del artista :http://springboard-bc.tumblr.com/
Julia GOROSTIDI, artista afincada en Barcelona, efectuará su residencia en art3, Barcelona, de noviembre a diciembre 2016.

Los artistas que han beneficiado de este programa son Lola Gonzàlez, Laura Llaneli, Luke James.
La residencia recibe el apoyo de la Región Auvergne-Rhône-Alpes, de la Generalitat de Cataluña y del Ayuntamiento de Barcelona.
La résidence est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, par la Généralité de Catalogne et la Mairie de Barcelone.


Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Emilie Ding

Exploded (With Qualities) | 10.05 – 30.07. 2016 | du mercredi au samedi de 14h à 18h | Entrée libre.
L’exposition bénéficie du soutien du Fonds Cantonal d’art contemporain de Genève.

A l’occasion de son exposition personnelle Exploded, (With Qualities) à art3 (du 9 juin au 30 juillet 2016), Emilie Ding présente un ensemble de sculptures réalisées à partir de la spécificité de l’espace d’exposition – pas d’ouverture vers l’extérieur, le sol en forme de grille. Elle l’envisage alors pour son abstraction, superposant sa propre projection mentale à celle de l’immatérialité du lieu. C’est une approche intimiste d’habiter l’espace qui a conduit Emilie Ding à imaginer un mobilier en béton et en bois (brut, poli) organisé sous la forme d’un salon. Ces quatre structures convoquent de multiples références notamment celles d’architectures de Rudolf Schindler (Schindler Block) dont certains détails sont repris dans ses sculptures, ainsi que les constructions utopiques de Paolo Soleri (Hansa Seat – Paolo). Child Pose au centre de l’espace reprend la posture de l’enfant (position de récupération au yoga) comme un clin d’œil à Le Corbusier.
Emilie Ding présente un dispositif qui vient perturber les sensations du spectateur qui appréhende le projet, dans un premier temps, par une vue en surplomb sur les oeuvres. De la présence massive et précise du mobilier, en s’immergeant dans l’espace, il relèvera les surfaces des structures aux découpes géométriques combinés à des formes moins affirmées à la limite du dessin, proposant de multiples perspectives des œuvres entre elles, et l’espace.
Cette invitation s’inscrit dans la continuité de projets d’artistes invités à produire une nouvelle œuvre spécialement pensée pour l’espace d’art3.



Vue de Exploded (With qualities), art3 [Hansa – Seat – Paolo, 2016
2 blocs en béton 50x119x60 cm, 2 traverses en bois brut – Courtesy de l’artiste et de la galerie Samy Abraham, Paris ; Hansa – Seat, Femme à la fleur, 2016, 2 blocs en béton 50x100x60 cm, 2 traverses en bois brut
Courtesy de l’artiste et de la galerie Samy Abraham, Paris ; Child Pose, 2016, Socle en bois 40×92,5×90 cm, plateau en verre, diamètre 100cm
Schindler Block, 2016, Bloc en béton 60x66x61 cm, structure bois mélaminé ] – photos Thierry Chassepoux

 

Emilie Ding, née en 1981 à Fribourg, vit et travaille à Berlin.
Elle est représentée par la galerie Samy Abraham, Paris.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

CO-EDITION art3 I Optica Montréal

art3 | Programme de résidences International
NOUVELLE CO-EDITION art3 I Optica Montréal, 2016
Cette édition présente les projets de recherche réalisés en 2014 par Gaëlle Choisne à Montréal et Edith Brunette à Valence dans le cadre du programme croisé de résidences de recherche initié par les deux structures partenaires, OPTICA et art3.

Le programme de résidences croisées art3 – Optica reçoit le soutien du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Gouvernement du Québec,
de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du Consulat général de France au Québec. Cet ouvrage est publié dans le cadre de la 64e Commission permanente de
coopération franco-québécoise.
48 p, ill. coul. 20 x 20,9 cm
Textes : Edith Brunette, Gaëlle Choisne
Graphisme : Tamzyn Berman – Atelier pastille rose
Publié à 500 exemplaires
ISBN 978-2-922085-14-3

Gaëlle Choisne s’intéresse à la communauté diasporique haïtienne montréalaise. Reconnue pour abriter le plus large bassin d’Haïtiens à l’étranger, Montréal devient pour Choisne un lieu propice pour y entamer une série d’entretiens auprès de membres de cette communauté et un travail de recherche dans les archives du Centre International de Documentation et d’Information Haitienne, Caribéenne et Afro-canadienne (CIDIHCA). L’artiste présente dans ce livre des recettes typiquement haïtiennes qu’elle rehausse de matériel glané en cours de recherche sur l’histoire de ce pays.

Edith Brunette prend pour sa part l’industrie du luxe de la région Auvergne-Rhône-Alpes comme objet d’étude avec les entreprises Louis Vuitton et S.T. Dupont. Portant un regard sur l’image que ce milieu se donne dans les médias et son évolution à l’ère du travail délocalisé et des savoirs faire artisanaux qui s’étiolent, l’artiste établit certains parallèles avec le monde de l’art contemporain et des foires d’art et démontre comment le milieu du luxe demeure « séparé » et difficilement pénétrable.

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Lisa Mühleisen

Le Regal et le lapin | jeudi 19 mai à 19h |
Présentation du travail développé en résidence.

Dans le cadre du programme d’échanges d’artistes plasticiens, soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Land du Bade-Wurtemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.

Le formalisme  est un élément important dans le travail de Lisa Mühleisen. Mais la manière dont elle le conçoit s’éloigne d’une compréhension habituelle. Alors que le formalisme pourrait négliger l‘aspect de contenu pour se vouer à la forme, Lisa Mühleisen s’attache aussi bien à la forme pour y inclure le contenu. Il s‘agit là d‘une réception du mot « forme » qui, selon elle, contient les différents conditions, et permet une approche autant artistique que social. Par conséquent, il n‘y a plus de hiérarchie des « formes » puisque son analyse formaliste fait dialoguer un autocollant de lapin avec du ruban adhésif et des œuvres de l’art concret réputées des années soixante.
Le Regal et le lapin
se présente comme une analyse d‘un amour-haine des formes minimalistes qui pour certaines se retrouvent de nos jours dans l‘ameublement d‘IKEA et l‘esprit initial du minimalisme semble devenu obsolète. Le titre joue sur le mot « Das Regal », « l’étagère » en allemand. Une autre donnée dans le travail de Lisa Mühleisen est dans les titres des œuvres, et dans leur traitement. L‘artiste les présente toujours comme une partie importante que ce soit dans ses éditions, ses peintures et ses performances.
Les livres roses accrochés au mur en bloc de quatre (4 Closed Books) contiennent une collection de titres utilisés, abandonnés et spéculatifs de l‘artiste et forment des poèmes, des scènes et des images. Mais ici, ils sont présentés fermés et inaccessibles à la lecture.
Les plaques en bois contiennent des parties peintes au latex, de la couleur et du vernis acrylique et jouent au trompe-l‘œil. L’impression de légèreté dans la composition et dans les contenus comme dans l’utilisation de matériaux communs comme le papier A3 et le scotch se transforment en une composition définitive et immuable grâce à la peinture.

Vues de la présentation Le Regal et le lapin, jeudi 19 mai.
Le Regal et le lapin, 2016, Impression numérique, 84,1 × 118,9 cm (Modular Shelf Structure, La réparation minimale, Comment expliquer les tableaux à un lapin rieur ?)
Peinture au latex, peinture acrylique, vernis acrylique  The Shape of Things To Come VI transpire à grosses gouttes installation – Cahier, impression numérique, 20 x 14,1 cm,
serviette rose avec broderie noire, multiple de 25 exemplaires 50 × 100 cm
The Shape Of Things To Come X (en cours) Papier découpé, stylo, acrylique, impression numérique, scotch dimensions variables / 4 Closed Books
installation – 4 livres fermés, numérotés et signés, 600 exemplaires
17,5 × 11,4 × 1,5 cm chaque – dimensions variables

Lisa Mühleisen est née en 1986 à Stuttgart.
http://lisa.muehleisen.org/home/Hi!.html
Formation 2013 à 2014 Staatliche Akademie der Bildenden Künste Stuttgart, Allemagne chez Discoteca Flaming Star
2009 à 2010 École Nationale superieure d’Art, Villa Arson, Nice, France 2006 à 2012 Staatlichen Akademie der Bildenden Künste Stuttgart, Allemagne chez Birgit Brenner
Enseignement 2013 Maitre de conférence de dessin conceptuel à Hochschule für Gestaltung Pforzheim, Allemagne
Prix et bourses 2016 Cité Internationale des Arts Paris, France
Bourse d’atelier du ministère de la science, de la recherche et de l’Art du Land de Bade-Wurtemberg, Allemagne 2016 art3, Valence, France
Bourse de recherche du ministère de la
science, de la recherche et de l’Art du Land de Bade-Wurtemberg, Allemagne 2013 Peter-Hans-Hofschneiderpreis
Prix de la Kunststiftung Baden Württemberg, la fondation d’Art du Land de Bade-Wurtemberg, Allemagne 2011 Klett-Passage-Preis
Prix avec la classe de Birgit Brenner Stuttgart, Allemagne
2009 Bourse d’ERASMUS École Nationale superieure d’Art,
Villa Arson, Nizza, France

 

 

 

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Marion Wintrebert

L’espace d’un instant | 11.03 – 30.04. 2016 | du mercredi au samedi de 14h à 18h | entrée libre

Marion Wintrebert poursuit sa recherche autour d’un répertoire de formes qui tente de débusquer les moments hors d’atteinte produits par chacun d’entre nous, des moments de pause ou d’attente qui trahissent l’impatience du corps. L’artiste tente de réinscrire ces gestes formellement dans un ensemble d’œuvres à la matérialité diverse, vidéo, dessin, céramique, édition.
Sylvie Vojik : Peux-tu nous parler de ton travail et comment pourrais-tu décrire ton programme ?
Marion Wintrebert : Il s’agit pour moi de questionner nos gestes et attitudes face aux autres, à l’espace, en mettant en place des dispositifs simples, des règles du jeu, des outils qui me permettent de me jouer des codes qui régissent notre relation au monde, de relever des chorégraphies, des points de contact. Cela me conduit également à interroger les notions de temps et d’activité. En réponse à cette invitation, j’ai eu envie de mettre l’espace d’art3 en suspens, d’observer discrètement le corps dans ses moments d’entre-deux, de pause, ou d’inactivité. La présence de l’autre s’impose aussi. L’exposition donne à voir des gestes d’instants solitaires, mais aussi des attitudes n’existant qu’en présence des autres, ici dans l’espace public, ou encore des moments d’interaction entre deux corps. Lorsqu’elle n’est pas visible, cette (in)activité, cette gestuelle est en devenir, dans ces espaces en attente vides et silencieux.
SV: Un ensemble de travaux sont réunis pour l’exposition « L’Espace d’un instant ». Peux-tu nous parler du point de départ des Chronotopies ?
MW : Toujours dans l’idée de réfléchir aux différentes temporalités et aux attitudes du corps relatives à celles-ci, les Chronotopies découlent d’une envie d’imaginer des espaces en pause, sans échelle ni cadre spatio-temporel, n’ayant pas de règles ni d’usages prédéfinis. Je les vois comme des jeux de constructions en attente de présence humaine, de corps et de postures, comme espaces potentiels dans lesquels on peut se projeter, où l’on peut prendre/perdre son temps. C’est un peu le procédé inverse de certains projets dans lesquels je donne à voir des gestes sortis de leur contexte. Ici je propose des contextes pour des attitudes possibles.
Echange furtif
[LAPSUS DU CORPS OU TOUR DE MAIN], est une règle à suivre comme prescripteur de comportements à inscrire dans une réalité quotidienne, qui suppose l’entrée en contact d’individus. Augmenter la fréquence des contacts accidentels dans l’espace public, par des micro-gestes adressés à autrui. Effleurer, poser son regard, établir un contact et suspendre son activité, ses pensées, juste un instant. Deux corps se frôlent, s’effleurent. Tout se joue dans cet espace, entre-deux.
Il s’agit d’interroger le rapport qu’on entretient à l’autre, notre nécessité de lien social, de relations humaines et notre désir irrésistible de garder l’autre à portée de main.

Sculptures de poche, 2016 (Céramique émaillée) ; Autosatisfaction passagère, 2016 (Vidéo n/b, sans son) ; Chronotopies, 2016 (Dessins sur verre) ; Echange furtif, 2016 [LAPSUS DU CORPS OU TOUR DE MAIN] et micro-gestes. Photos Thierry Chassepoux

Marion Wintrebert, née en 1989, vit et travaille à Lyon.
DNSEP Art, École Supérieure d’Arts de l’Agglomération d’Annecy (ESAAA), 2014

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Laurent Pernel au Lycée Agricole Le Valentin

Hétérosis |09.03 – 13.05. 2016 | du mardi au vendredi de 13h30 à 16h30 | Galerie Pôle Sud Lycée Le Valentin.
Projet mené par Laurent Pernel, invité par art3,  avec des étudiants de BTSA en agronomie et production végétale de 1ère année.
La résidence est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Lycée du Valentin et art3.
Vues du projet


Hétérosis« vigueur hybride »
C’est le nom choisi par les étudiants de BTSA en Agronomie et
Production Végétale de première année, pour qualifier le résultat de leur travail en collaboration avec Laurent Pernel. Ce terme d’agronomie qui signifie« vigueur hybride », résume bien la qualité du travail mené depuis le mois de novembre 2015, sous forme d’ateliers. Laurent Pernel1, artiste plasticien lyonnais, invité en résidence par art3, aime jouer et se jouer des situations quotidiennes, en y repérant des lieux, des moments qui peuvent être transformés et ainsi exposés sous un jour nouveau. C’est pour cela que l’atelier préliminaire avec les étudiants s’est déroulé dans Valence, en suivant un parcours établi par les étudiants et qui recensait les « failles végétales », endroits où poussent des plantes adventices, mauvaises herbes. Photos prises, retour au lycée et mise en place des ateliers : dessins sur feuille, recherche d’images, herbier, etc. Durant 6 séances de 3h, les étudiants ont retravaillé et transposé ces herbes urbaines et sauvages de l’extérieur vers l’intérieur. Le dessin est utilisé comme support pour raconter cette histoire en mélangeant les échelles, de la cellule à l’arbre, de l’humain à la plante…
Le résultat est surprenant, le dessin a colonisé l’espace d’exposition comme les plantes ont essaimé dans les interstices urbains.
Chaque projet au Pôle Sud est aussi l’occasion de partenariats avec des structures culturelles locales et pour la première fois avec l’association art3, qui forte de ses résidences d’artistes, nous a proposé une rencontre fructueuse avec Laurent Pernel. Les étudiants découvriront cette structure lors d’une présentation ultérieure. En effet, une seconde partie du travail va consister en une publication présentant le résultat des ateliers. Celle-ci sera présentée fin avril à art3, permettant une visibilité du travail dans le milieu culturel valentinois.
La galerie Pôle Sud propose régulièrement depuis 1992, dans le cadre scolaire du lycée agricole du Valentin, des expositions d’artistes rhônalpins. Chaque exposition est liée à des ateliers de pratique artistique avec les élèves du lycée ainsi qu’à une approche, pour les étudiants de BTSA, des moyens permettant de communiquer sur l’exposition, ouverte au public. Ces projets sont menés dans le cadre des modules d’éducation socioculturelle et de communication.

 

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Programme de résidence

Lisa Mühleisen, artiste du Land Bade-Wurtemberg est en résidence à art3 de mars à juin 2016| dans le cadre du programme d’échanges d’artistes plasticiens, soutenu par la Région Rhône-Alpes et le Land du Bade-Wurtemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.
Lisa Mühleisen est née en 1986 à Stuttgart. A Etudié Staatlichen Akademie der Bildenden Künste Stuttgart avec Birgit Brenner, Fachklasse für Neue Medien, Zeichnung, Installation und Fotografie.
Plus d’infos

Amandine Rué, artiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes est en résidence à Stuttgart de février à avril 2016 | dans le cadre du programme d’échanges d’artistes plasticiens, soutenu par la Région Rhône-Alpes et le Land du Bade-Wurtemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart. En collaboration avec la Kunststiftung Baden-Württemberg.

photo : Amandine Rué

Publié dans Archives des expositions, exposition 2016 | Laisser un commentaire

Claudia de la Torre

Small Comfort | 10.12.15 – 23.01. 2016 | du mercredi au samedi de 14h à 18h | entrée libre | En résonance avec la Biennale de Lyon 2015.

Le projet Small Comfort fait suite à la résidence de Claudia de la Torre en 2014 à art3 dans le cadre du programme d’échanges d’artistes plasticiens, soutenu par la Région Rhône-Alpes et le Land du Bade-Wurtemberg, coordonné par art3 en partenariat avec l’Institut français de Stuttgart.

Backbonebooks est la  maison d’édition indépendante basée à Berlin fondée par Claudia de la Torre. Produisant des objets, des environnements, des espaces en relation aux livres comme un médium hautement historique et contemporain – backbonebooks agit d’une manière souple, conceptuelle et dans un processus collaboratif. Une construction sans cesse en mouvement (structure organique), toujours en transformation dans des productions visibles/invisibles.

L’exposition à art3 est une réflexion sur la pratique d’artiste et d’éditeur de Claudia de la Torre, et le produit de trois mois de résidences à art3. Elle présente une installation spécifique où les livres comme l’espace, joue leur propre rôle d’œuvre. L’exposition est composée de différentes parties :
– un mode de présentation (c’est-à-dire la création d’une situation spécifique dans laquelle les livres sont exposés), un index (que l’on peut emporter) et le lancement du site backbonebooks, conçu par les graphistes Laurène Ceccon et Romain Marula, qui ont étudié à l’ESAD Valence et que l’artiste a rencontrés pendant son séjour. Sur le mur, « A book will » sera également présenté.

La plupart des livres présentés ont été produits en collaboration avec d’autres artistes invités. Pendant sa résidence, l’artiste a conçu le livre « Small Comfort » composé de 19 livrets, contenant chacune douze images, et qui fonctionne comme une chaîne d’images.
Une question et une réponse possible.
Lien vers une entrevue de Claudia de la Torre

Vue de Small Comfort photos Thierry Chassepoux


Publié dans Archives des expositions, exposition 2015 | Laisser un commentaire