Coopération art3 Valence l a.titolo Turin

La résidence de recherche entre art3 et a.titolo | Maurizio Cilli | Olivier Grossetête
soutenu par la région Rhône-Alpes et le Piémont.
Contexte de la résidence :
Les deux associations a.titolo de Turin et art3 de Valence, actives dans le domaine de l’art contemporain, ont mis en place un programme de coopération inter-régionale promu par la Région Rhône-Alpes et la Région Piémont.
Ce programme de résidence vise à valoriser des compétences existantes sur chaque territoire, Rhône-Alpes et Piémont, de tirer profit d’une connaissance du terrain, de favoriser la mise en valeur des ressources de chaque association.Il a pour but de mener des projets d’aide à la création auprès d’artistes plasticiens et de privilégier une circulation des projets artistiques et des artistes par des productions d’œuvres en lien avec des problématiques territoriales.
Le programme porte une attention spéciale à l’aspect de la production comme processus enraciné dans le contexte où il se développe et capable d’activer une circulation et un échange d’expériences et de compétences entre différents acteurs –sphère de la création artistique, de la recherche scientifiques, de l’économie, de la politique, etc.
Le cadre opérationnel que les deux association ont mis au point se focalise sur la coproduction Rhône-Alpes-Piémont des recherches et projets d’artistes à partir de la mise en valeur et du partage des ressources productives – au niveau des entreprises de plusieurs secteurs, entre technologie et culture du “savoir faire”, qui caractérisent chaque territoire.
Olivier Grossetête
En 2007, lors de la première édition, Olivier Grossetête, issu de l’Ecole régionale des Beaux-arts de Valence, a été sélectionné. À partir de séjours réguliers à Turin, l’artiste a défini son projet qui consiste en la réalisation de la sculpture d’une fleur s’ouvrant et se refermant en fonction des conditions climatiques extérieures, qui prendrait place dans l’espace public turinois.
Pour mener à bien la réalisation de cette œuvre, Olivier Grossetête collabore avec la Faculté d’Ingénierie du Polytechnique de Turin qui a décidé de soutenir son projet pour son coté expérimental au point de vue technologique et dans le choix du matériau, en particulier par rapport aux thématiques de la éco-durabilité.
Maurizio Cilli
En 2008, Maurizio Cilli, architecte de formation a été choisi pour participer à la résidence art3 / a.titolo. Suite à différents déplacements dans la Région Rhône-Alpes, Cilli a orienté sa recherche sur le monument du facteur Cheval à Hauterives.
Le projet refiguration drômoise s’élabore à partir de la constitution « d’un fonds » bibliographiques et iconographiques, qui permet une connaissance  du territoire de la Drôme. Une série d’actions et d’oeuvres qui font appel à une interprétation de la construction de la mémoire et leur mise en « récit » sont présentées dans l’exposition sous la forme de maquette, d’installations. L’ensemble du projet fut restitué début 2012 au Musée de Romans.


_________________________________________________________________________
Maurizio Cilli en résidence de recherche de 2008 à 2012.
Le projet Refiguration drômoise est réalisé dans le cadre du programme international de résidences soutenu par la région Rhône-Alpes et le Piémont.
Le projet Refiguration drômoise est une résidence de recherche et de production qui permet de développer des propositions artistiques liées à des questions de territoire à l ‘échelle de la région Rhône-Alpes. Maurizio Cilli a débuté sa recherche fin 2008 qu’il a orienté dans la Drôme des Collines en étudiant particulièrement le Palais Idéal du facteur Cheval à Hauterives.
Les différents séjours qui ont eu lieu depuis février 2009, lui ont permis de préciser sa recherche qui aboutira au printemps 2011 par une restitution en trois lieux.
Maurizio Cilli, architecte de formation associe sa démarche aux outils théoriques de Paul Ricœur. À partir du monument singulier de Cheval, Maurizio Cilli travaille sur le territoire de la Drôme des collines (son histoire, sa géographie, sa géologie). À l’image d’un diagramme, il souhaite créer un réseau non seulement dans les pistes possibles que revêt sa recherche mais dans les structures qui vont accueillir les différentes phases du projet.
Les différentes étapes de la Refiguration drômoise. Trois phases du projet basées sur des analyses et des idées du philosophe valentinois.
Phase de préfiguration : la recherche, la constitution « d’un fonds » bibliographiques et iconographiques, qui permet une connaissance plus immédiate du territoire.
phase de configuration : Organisation d’une série d’actions qui mettent en place un jeu interprétatif de la construction de la mémoire dans lesquelles intervient l’acte de » mettre en récit ».
phase de refiguration : actions de restitution de l‘ensemble des éléments qui composent le projet
Hauterives, Monument du Palais Idéal
- « Réécrire le Palais idéal » consiste en une installation du dispositif bluetooth dans le jardin du Palais Idéal à Hauterives. Ce dispositif s’adresse aux visiteurs du monument de Cheval. À partir de leur téléphone portable, ils peuvent recevoir des textes écrits par Maurizio Cilli à l’instar des textes écrits par Cheval, qui rendent comptent des rapprochements, des mises en lien entre le contexte de la création du monument et son environnement, son contexte historique et géographique comme de son actualisation.
Valence, art3
- L’exposition à art3 présente des indices de la manière dont Maurizio Cilli à penser la globalité du projet par des interventions minimales dans l’espace d’exposition. Composé de photographies, de dessins, de diagrammes et collages, des collections bibliographiques et iconographiques, il s’agit d’entrer dans un espace dédié à la recherche comme un espace construit et poétique.
Romans
- Conception et installation d’une œuvre symbolique qui participe à la construction de la mémoire identitaire de la Drôme.
Les partenaires du projet :
- Le Conseil régional Rhône-Alpes
- La Région Piémont
- le département de la Drôme (aide à la création)
- La Ville de Hauterives

Cette entrée a été publiée dans Programme international de résidences. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.