Stéphane Thidet

Son silence
18.09 – 30.10. 2020
du mercredi au vendredi de 14h à 18h.
Entrée libre.

 

L’exposition Son silence présente trois œuvres qui, au contraire d’être silencieuses, produisent du son, émanant de différentes sources, entre la captation en direct, une lecture aléatoire et une note.
Comment as-tu pensé les trois œuvres ensemble ?

Le silence n’est pas le vide.
J’ai souhaité l’habiter par des éléments simples, tel qu’un bourdon produit par une branche qui tient verticalement entre le sol et la touche La d’un synthétiseur ; un sac à dos qui énumère aléatoirement les éléments de ponctuation de la langue française ainsi qu’une basse orageuse produite par un micro qui racle le sol, produisant un rythme selon le quadrillage du carrelage de la salle d’exposition.
Lorsque l’on se trouve dans un espace extrêmement silencieux, c’est sûrement à ce moment que l’on entend le plus précisément les sons de notre corps. Ce sont sûrement ces sons qui m’habitent en ce moment.

Pour l’exposition à art3, tout semble être là, avec l’impression, que malgré tout un différé est opérant. Est-ce que cela te parle ?

Oui. Si chaque geste que je réalise est évidement adressé à autrui, cela n’empêche pas qu’ils résultent d’une situation passée. Un moment qui j’espère transpirera dans la forme finale que je propose.
Il y’a aussi dans cette exposition une œuvre de dernière minute : Jaune, plus de jaune.
Il s’agit de citrons frais recouverts de feuille d’or, un peu à la manière d’une couverture de survie. S’il me paraît essentiel que l’espace d’exposition reste un lieu de travail et d’improvisation, il y a aussi dans cette proposition quelque chose lié au vivant, à une forme qui va évoluer au cours de l’exposition : les citrons vont peu à peu sécher, se flétrir. Ainsi leur aspect final échappe à mon contrôle.
Entretien entre Stéphane Thidet et art3, septembre 2020.


Stéphane Thidet est né en 1974. Il vit à Paris et travaille à Aubervilliers.
Il est diplômé de l’ENSBA, Paris (2002) et de ESBA de Rouen (1996).
Il est représenté par les galeries Aline Vidal, Paris et Laurence Bernard, Genève.

Expositions personnelles (sélection)
2020
Son silence, art3.
Impatience, Galerie Laurence Bernard, Genève
2019
Le tour du vide, Le Carré, Château-Gontier
There is no Darkness, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire
2018
Détournement, La Conciergerie, Paris
Solitaire, Chiesa di Santa Monaca, Florence
2017
Tout un monde, Fondation pour l’Art Contemporain- Espace Écureuil, Toulouse
Sur le fil, Le Pavillon Blanc, Colomiers
2016
Désert, Abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen l’Aumone
Une histoire vraie, Fiac hors-les-murs, musée Eugène Delacroix, Galerie Aline Vidal, Paris
Solitaire, Collège des Bernardins, Paris
2015
Au fond du jardin, Galerie Michel Journiac, Paris
Excepté le soleil, Galerie Laurence Bernard, Genève
From Walden to Space – Chapter II / The Hut, Nuit de la Philosophie (Avril 2015), New-York et Pioneers Works, Brooklyn

Expositions collectives (sélection)
2020
Le voyage à Nantes, Théâtre Graslin.
dé(S)rives#3, Le port de l’Arsenal, Paris
Le vent se lève, Mac Val, Vitry-sur-Seine
Expérience pommery#15 – Introspection, Domaine Pommery, Reims
2019
Là où les eaux se mêlent, Biennale de Lyon, Usine Fagor, Lyon
On Fail[l]ed Tales and Ta[y]lors, avec Suspended Spaces, Tabakalera, San Sebastian
De(s)rives #2, Marché Beauvau, Paris
Emotional communities, Galerie Beijing, Shenzen
La Lune, Grand Palais, Paris
A volta de Fordlândia, avec Suspended Spaces, Fotoativa, Belém
Souvenirs de voyage, Musée de Grenoble, Grenoble
D’un soleil à l’autre, Base sous-marine, Bordeaux
2018
De(s)rives, une itinérance dans l’Île Saint- Louis, Galerie Aline Vidal, Paris
Sculpter (faire à l’atelier), Musée des Beaux-Arts de Rennes, Rennes
2017
Le Voyage d’Hiver, Château de Versailles, Versailles
Voorlinden Museum, Wassenaar, Pays-Bas
International New Media Art Festival, Diaoyu Fortress, Hechuan
3 years anniversary group show, Galerie Laurence Bernard, Genève
Un été au Havre, Bassin du Commerce, Le Havre
Monts et Merveilles, Le Portique, Le Havre
Le partage des eaux, Parc des Monts d’Ardèche
Un Monde Intranquille, CAC, Meymac
2016
Nuit Blanche, Parvis de l’Hotel de Ville, Paris
Gigantesque !, Domaine Pommery, Reims
Switch On !, Palácio Pombal, Lisbonne
Paysage inversé, Muches de Domqueur, Domqueur
Day for night, collection video d’Antoine de Galbert, Le SHED, Notre Dame de Bondeville
Sortir du Livre, Mains d’oeuvres, Saint-Ouen

 

Ce contenu a été publié dans Archives des expositions, exposition-2020. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.