Albertine

Au cœur de la forêt

exposition | 15.03. – 27.04.2013 | mercredi au samedi de 14 h à 19 h | entrée libre |
L’édition La catastrophe est produite à l’occasion de l’exposition éd. art3, 2013.
Le projet bénéficie de l’aide à la création, édition, résidence du Département de la Drôme.

Programme associé

Entretien réalisé avec Albertine à l’occasion de l’exposition.

Sylvie Vojik : Je souhaitais par cet entretien que tu nous présentes ton travail d’auteure et ta manière de travailler avec Germano Zullo qui écrit les histoires, toi qui dessines. Comment s’organise cette collaboration ?

Albertine : Quand une bonne idée apparaît – celle-ci peut venir aussi bien de moi que de Germano –, nous en discutons beaucoup ensemble. Nous tiendrons à la fois compte des réflexions de chacun, mais également et c’est peut-être le plus important, de la manière avec laquelle l’idée veut s’épanouir. En effet, l’idée représente pour nous une individualité à part entière. Il s’agit donc d’un véritable dialogue à trois personnes.

lire la suite

Vue de l’exposition Au cœur de la forêt, art3 (crayon à papier contre le mur) – photos Thierry Chassepoux
Illustratrice genevoise née en 1967, Albertine a déjà plusieurs livres à son actif en collaboration avec Germano Zullo et d’autres auteurs. Albertine a suivi les cours de l’Ecole des Arts décoratifs de Genève et ceux de l’Ecole supérieure d’art Visuel de Genève. Depuis 1991, elle collabore avec la presse (Le nouveau quotidien, l’Hebdo, le Temps, Femina, Bilan – Dimanche.ch – 360° – pomme d’Api – Parole – journal des Bains). Depuis 1996, elle enseigne la sérigraphie à la haute école d’art et de design de Genève (HEAD). Elle participe à de nombreuses expositions en tant qu’artiste en Suisse et à l’étranger.
Elle a reçu  le prix du New-York Times Book review best illustrated book 2012 pour l’Album Les Oiseaux et la Pomme d’or de Bratislavia pour Marta et la bicyclette.
Cette entrée a été publiée dans Archives des expositions, exposition 2013. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.