Tilt-Pietro

PIETRO
Beaumont/Puy-de-Dôme, région Auvergne, œuvre inaugurée en novembre 2007

Artistes : Christophe Terlinden, Emmanuel Lambion et Iwan Strauven réunis au sein de TILT

L’association TILT fondée en 2000 et conçue pour produire et diffuser des œuvres d’art, elle a pour vocation d’agir de façon simple, integrée  et efficace dans l’espace public. Nathalie Mertens et Christophe Terlinden en sont les co-fondateurs.  À ce jour, TILT a accompagné différents projets d’artistes invités tant dans le cadre de programmes de résidence (Urban Copyleft) que dans l’organisation d’expositions temporaires.

La commande : Au départ, une réflexion de fond engagée depuis 2003 sur l’identité de la ville de Beaumont, dans le contexte des nombreux réaménagements urbains marquants de cette commune de l’agglomération clermontoise : construction de logements mixtes, mise en valeur de zones vertes par la création d’un chemin vert, extension de l’espace boisé et classé de la Châtaigneraie, création de la Maison des beaumontois. Ces modifications ont amené la municipalité à repenser la qualification des espaces publics, ce dont témoigne notamment la volonté de reconquête du cœur de la ville et  de revitalisation du centre ancien.
À la fin de l’année 2004, la Ville de Beaumont prend contact avec la Fondation de France afin qu’un artiste soit associé à cette réflexion dans le cadre de l’action « Nouveaux commanditaires ». Un cahier des charges est rédigé.
Prenant appui sur le chemin vert comme point de départ, cette réappropriation a conduit à envisager la géographie de Beaumont au regard de son histoire, ancienne ou récente, et à réintégrer les liens que les beaumontois entretiennent avec leur ville.
Sollicité, Christophe Terlinden a mené cette intervention avec Emmanuel Lambion et Iwan Strauven, réunis au sein de TILT, association bruxelloise de production et de promotion de l’art dans l’espace public.
En 2006, sur proposition du Conseiller aux arts plastiques de la région Auvergne, Christian Garcelon, la commission nationale de la Commande publique du Ministère de la Culture et de la Communication approuve le projet artistique et engage la participation financière de l’Etat (Délégation aux arts plastiques – Direction régionale des affaires culturelles d’Auvergne).
Dossier de presse pietro

Le PIETRO, conçu par TILT, propose un système de circulation alternative qui  privilégie la marche en tant que mode ralenti de déplacement. Il incite à une autre approche de la ville par un parcours qui reste libre par le rythme. Sans véritablement imposer de points de vue, il met l’accent sur des lieux propices à la réflexion, à la méditation sur les zones traversées. Invitation à la découverte, au voyage physique dans la ville de Beaumont, il suggère aussi un déplacement dans l’épaisseur historique des lieux. S’appuyant sur les réseaux fragmentaires des chemins existants, souvent tombés en désuétude, il favorise une mise en valeur du passé comme du présent et, permet une réappropriation de l’espace urbain. Il combine efficacité, utilité, lisibilité et simplicité, en permettant un autre temps de perception tout en articulant approche esthétique et pratiques quotidiennes.
Il est constitué de quatre chemins balisés, évoquant ainsi le principe du réseau urbain. Chaque ligne est reconnaissable par une couleur : les trois couleurs primaires et le blanc, clin d’œil à l’esthétique des années 20 et 30. Visible de jour par la disposition régulière au sol de disques de lave émaillée unis, elle est également perceptible de nuit, grâce à une centaine de plots minis d’une cellule photo-voltaïque identique à la couleur de la ligne, constituant autant une signalétique utilitaire qu’invitant à la pause et à la détente. Parallélépipèdes aux formes épurés, ils proposent un plan de l’ensemble du réseau, rappelant leur double fonction, à la fois point précis dans l’espace et maillon inséré dans un ensemble.

  1. Les lignes du PIETRO sont  organisées en réseau modulable et ouvert. Oeuvre ludique, offrant des axes permettant des usages tant de loisir que fonctionnels et quotidiens, le PIETRO permet de relire et de relier les strates de la ville, mêlant plusieurs niveaux de perception. Le parcours dans son déroulement crée l’oeuvre, il développe une sorte sculpture mentale dans la ville, image virtuelle qui n’existe et ne s’actualise que dans l’usage que chacun en fait. Un dépliant, autonome, complète ce dispositif. Fonctionnel, il décrit le réseau Il propose aussi une ouverture en offrant une perception subjective des différents parcours avec les huit dessins de Christophe Terlinden qui évoquent ou décrivent les lieux repérables soit par l’image (un détail, un point de vue.. .), soit par leur titre emprunté à la toponymie de Beaumont (place Saint Pierre, Le stade).

Nicolas Feodoroff

PIETRO, 2007 – Beaumont (Auvergne) © Emmanuel Lambion, Iwan Strauven, Christophe Terlinden -  photos : Jean-Marie Robert

Partenaires : œuvre réalisée dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires soutenue par la Fondation de France, de la procédure de la commande publique du ministère de la Culture et de la Communication, avec le concours de la Ville de Beaumont et en partenariat avec des entreprises privées.

Les commentaires sont fermés.