Mario Santamaria

Exposition
Show me a ghost | 23.11- 30. 11. 2017 |
L’exposition est ouverte du jeudi au samedi et du mardi au jeudi de 14:00 à 18:00.
En partenariat avec l’ESAD •Grenoble •Valence
 
La résidence croisée art3  | Homesession Barcelone bénéficie du soutien de
 la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Generalitat de Catalunya.

«Un monde 24/7 produit un semblant d’équivalence entre ce qui existe et ce qui est immédiatement disponible, accessible ou utilisable. Le spectral est toujours, d’une certaine manière, une intrusion, ou une disruption du présent par quelque chose qui se situe hors du temps, par des fantômes de ce qui n’a pas été détruit par la modernité, ceux de victimes qui ne sauraient être oubliées, ceux d’émancipations inabouties»
Jonathan Crary. 24/7 Le capitalisme à l’assaut du sommeil. éd. La Découverte, 2014.
Le travail de Mario Santamaria s’inscrit dans une série d’oeuvres photographiques développée depuis plusieurs années, basée sur l’image et sa représentation ou son absence. L’artiste se concentre sur les principaux réseaux sociaux qui intègrent des algorithmes de reconnaissance d’images capables d’identifier des objets et d’apprendre avec le temps, tout en devenant un grand centre d’extraction de données associées à nos contenus. Les descriptions proposées par les utilisateurs sont très éloignées des capacités de ces algorithmes à interpréter ces informations. Cette double vie des images reste cachée dans la boîte noire de nos interfaces mais elle fait partie du réel informatif dans lequel nous évoluons.
Show me a ghost (Montre-moi un fantôme) est un projet photographique qui documente l’incapacité de l’algorithme de Facebook à détecter la représentation d’un fantôme. Une proposition sur l’état invisible de l’image numérique et la capacité humaine à se focaliser sur des images visuelles les yeux fermés.
 
Vues de l’exposition Show me a ghost.
Mario Santamaría, né à Burgos en 1985, vit et travaille à Barcelone.
www.mariosantamaria.net
Cette entrée a été publiée dans Archives des expositions, exposition 2017. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.