Marc Nagtzaam

exposition
Regular Features

24.05. – 27.07. 2019 | Entrée libre du mercredi au samedi de 14h à 18h.
A cette occasion, nous présentons l’édition Regular Features, éd. Roma Publications Amsterdam, numérotée et signée. 45€

Pour cette exposition, art3 a reçu le soutien de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas.


Borrowed Space, 2017-19. Graphite on paper, glass. Series of 24 drawings. 64 x 46 cm each. Photo Phoebé Meyer.

Zeichnungen, 2015. Unique Rizo print, glass. 43 x 27 cm. Zeichnungen, 2015. Unique Rizo print, glass. 43 x 27 cm. Zeichnungen, 2015. Unique Rizo print, glass. 43 x 27 cm. Photo Phoebé Meyer

The Construction of Situations, 2019. Graphite on paper. 55,5 x 42 cm. A Combination of Problems, 2019. Graphite on paper. 55,5 x 42 cm. Borrowed Space / The Studio, 2018. Photo print. 29 x 21 cm. Photo Phoebé Meyer

——-

Entretien entre Marc Nagtzaam et art3, mai 2019.
Regular Features est à la fois une exposition et une publication. Même titre, mais le contenu est différent. 
Pouvez-vous nous dire comment vous avez pensé les deux ensembles ?

Pour le livre comme pour l’exposition, j’ai travaillé avec des éléments déjà existants : des fragments de textes que j’ai collectés dans des magazines et des formes que j’ai pris dans des couvertures de livres, d’affiches, etc. Ce sont des éléments récurrents dans mon travail, une sorte d’archive que je retrouve sans cesse, à partir de laquelle je fais différentes sélections pour chaque nouveau projet. Le livre contient toutes sortes de descriptions et d’idées pour des dessins, des installations et des livres non encore réalisés, ainsi que leurs titres, tandis que la collection de motifs ressemble à des blocs de construction pour de nouveaux dessins ou pour des pages d’une publication.

Dans vos dessins, nous remarquons une grande concentration, un processus entre le contrôle et le hasard, la pensée et l’émotion. Pouvez-vous nous parler de ce contraste ? Quel est votre projet ?

La plupart des décisions que je prends avant de commencer à travailler sur un dessin : le resserrement, un système que j’utilise pour créer les images, alors qu’en même temps de petits changements se produisent au cours du processus. C’est une façon d’incorporer des éléments contrastés à égalité dans les dessins, ce qui est important, à mon avis. Créer une impression d’espace ouvert où rien n’est figé et où il n’est même pas important de savoir qu’elle est l’intention ou la signification de l’oeuvre. Le monolithe de «2001, l’Odyssée de l’espace» est toujours une référence inspirante.

Marc Nagtzaam est né à Helmond, en 1968. Il vit et travaille au Pays-Bas.
http://www.marcnagtzaam.info/
Il est représenté par les galeries ProjecteSD Barcelone, Barbara Seiler Galerie, Zurich.

Ce contenu a été publié dans Archives des expositions, exposition 2019. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.