Yvan Salomone

Le troisième monde se situe en bordure de l’exposition Tout est ici retrouvé au Château des Adhémar – Centre d’art contemporain – à Montélimar. Yvan Salomone a pensé pour les deux projets un accrochage qui tient compte des spécificités des deux lieux afin de raconter une histoire par le biais de ses chroniques peintes. Yvan Salomone va à la rencontre d’images lors de ses errances et ses déplacements et les fixe sur la pellicule de son appareil photographique pour se constituer une archive visuelle qui donne peu d’indices des lieux de la fabrication de l’image. Les paysages mobiles en bordure de territoires captent les traces de l’activité humaine.

“De mon travail, l’on pourrait dire, trop rapidement, que je peins des paysages à l’aquarelle, que de surcroît, j’ai l’obsession des chiffres, réalisant depuis 18 ans une aquarelle l’une après l’autre, de même format, que ce format correspond à peu près à la projection domestique d’une diapositive ou d’un film sur le mur de la cuisine et sur laquelle je m’appuierais pour rendre compte d’un territoire. On pourrait dire également que vivant à Saint-Malo, l’évidence du motif est persistante s’agissant de site portuaire. Mais ce serait réduire cette activité à une histoire de formes alors que le fond repose sur la découverte d’une mosaïque d’éléments étrangers, dont l’arrivée souhaitée et encouragée complexifie ce qui ne peut plus être circonscrit par le dessin d’une frontière … Si selon la définition, un paysage est un tableau représentant la nature où les figures et les constructions ne sont que des accessoires, force est de constater que dans mes aquarelles il n’en est rien. Celles-ci ne sont pas une réalité géographique mais plutôt une élaboration mentale traversée par un réseau de failles. S’il s’agit bien à chaque fois de la représentation de zones existantes en mouvement, aucun élément ne permet de les situer avec précision, de les attribuer à un pays, tant la vision est désorganisée, puis réorganisée. Les zones dépeintes sont des lieux de multiples transits, où se déploient et implosent les produits de l’activité humaine. C’est une zone expérimentale, suspendue de toute présence, avec des mobiles et des immobiles.” Yvan Salomone – 2009

Yvan Salomone est né en 1957, il vit et travaille à Saint Malo.
Expositions personnelles (sélection)
2009
Tout est ici retrouvé, Château des Adhémar, Montélimar
Le troisième monde, art 3, Valence
2008
Pavillonoir, Rudy Ricciotti/Yvan Salomone, Galerie Sollertis, Toulouse
Contrepoint, Frac Limoges
Comme si cela n’existait pas, Musée de la chaux-de-Fonds, (CH)
undeuxtrois, le Tube 02, Le Quai, Angers
Galerie Xippas, Paris
Lycée de Thiérache, Fontaine les Vervins, Frac Picardie, (FR) 2007
Meatmachine, Galerieofmarseilles, Marseille, (FR) Frac Picardie, Nogent-sur-Oise, (FR)
Expositions collectives (sélection)
2009 Objet : objet (3), Frac pays de la Loire, Collège Lucie Aubrac, Vertou
« Dans l’œil du critique – Bernard Lamarche-Vadel et les artistes », Musée d’Art moderne de Paris
Nothing is permanent, Albert Baronian : Profession galeriste La centrale électrique, Bruxelles
Paisagens Oblicas, Musée municipal de Faro, Algarve
L’hôtel des spectres familiers, Centre d’art Le Lait, Castres
Le printemps de septembre, Toulouse
Réalités urbaines, Frac Bretagne, L’imagerie Lannion
2008 Château-Musée de Dieppe, Dieppe
Next/ Merchandise Mart, Chicago, (USA)
Nos réalités, Le Quartier, Quimper
Photo paintries (pharmacie), Frac Limousin, Limoges Brest & les peintres du XVII ème à nos jours, Musée des Beaux-arts, Brest
La rencontre #1, Frac Bretagne, Rennes
Images Latentes, Galeria Fucares, Madrid
it Dont acte(s), Galerieofmarseille, Marseille Architectures, Fiac off, Galerie Sollertis, Toulouse
Objet : objet (1), Frac pays de la Loire, Collège Bellestre, Bouaye
Objet : objet (2), Frac pays de la Loire, Collège Talence Cent Galerie Defrost, Paris

Les commentaires sont fermés.