Juande Jarillo

À première vue, cette exposition de Juande Jarillo (Grenade, 1969) pourrait être qualifiée de simple inventaire. À commencer par son titre, Médecine, sports, superstitions, catastrophes naturelles, dans lequel il annonce sa volonté de cataloguer et de donner un caractère encyclopédique à la présentation de photographies et de vidéos qu’il a regroupées pour l’occasion, sans se sentir obligé de nommer les pièces, toutes répertoriées sous le nom de “s/t”. Et il n’a pas besoin pour cela d’un grand arsenal d’images. Quelques notes succinctes, presque des indices, lui suffisent pour déverser sur le spectateur une iconologie personnelle et bien argumentée qui génère son propre langage narratif, dont les éléments les plus caractéristiques sont la « métapoésie » de l’évidence et le mouvement en tant que reflet de la fiction. L’artiste a recours à une photographie de ligne claire, avec un rendu que l’on peut situer entre le publicitaire et le pop art. Y apparaissent des personnages du quotidien, des affaires, des jeux, des attitudes ou les effets d’une action qui oscillent entre le paradoxe et l’équivoque, entre la perplexité et le doute. Qu’ils s’agissent des images en mouvement apparent ou bien de celles qui sont artificiellement figées dans les photos, toutes ces situations sont liées dans une relation de transfert et d’étrangeté. Par exemple : la glace fondue sur la chemise, la fleur mouillée, l’eau qui coule des lèvres gelées et le fond du jardin avec des tuyaux d’arrosage en action, le chien près du livre, la tête d’ail et le minéral, la chaussure de sport comme icône…
José Luis Loarce (El Mundo).

Juande Jarillo est né en 1969 à Grenade (Espagne). Il vit et travaille à Barcelone.
2006
Medicina, Deportes, Supersticiones, Catástrofes Naturales, art3
Arco, Galeria Joan Prats, Madrid
Desliz, Galeria Joan Prats, Barcelone
2005
Videodictionary, Island Art Festival, Londres
La casa encendida, Madrid
CASM, Barcelone
Emergencias, MUSAC, León
Medicina, Deportes, Supersticiones, Catástrofes Naturales, Galeria Fúcares. Almagro
2004 Argumentos mínimos, Galeria Fúcares. Madrid
Cosacos, Sala Can Felipa, Barcelone
ARCO, Foire de Bâle, Galeria Joan Prats
28-200, Espai F, Mataró, Barcelone (Printemps de la photographie 2004)
Interferencias, Ecole d’Art , Terrasa
Programme de videos:
All Tomorrow’s Deja Vu, Video Mundi Festival, Chicago
All Tomorrow’s Deja Vu, Island Art Festival, Londres
Control Remoto, Muca-Rome, Mexico DF.
Festival de vídéos, Biennale Culturelle, actividades paralelas a la BIACS 1 Reales Atarazanas de Sevilla. Sevilla

Les commentaires sont fermés.